image

Allègre de carte en cadastre. Partie 2.

Les Cassini ont réinventé le relèvement par visée et quelques mesures pour établir leurs cartes au XVIIIe siècle.
A la même époque que les plus jeunes Cassini, Napoléon lance le défi d'arpenter le pays pour établir un cadastre, ce qui est différent d'une carte. Par la même occasion il amorce le tracé des cartes d'état major qui indiquent les moindres chemins.
Ses buts ne sont pas exactement d'offrir aux randonneurs des sentiers de découverte touristique du pays... Napoléon a plutôt des visées fiscales et militaires ! Sous les deux Restaurations les cadastres vont conserver leurs objectifs et remplacer les Terriers en usage jusqu'alors.
Ces nouveaux outils servent le principe d'égalité portés pat la Révolution. Mais que d'obstacles en chemin. Découvrez-les en téléchargeant d'un clic le pdf. ci-dessous...


 de_carte_en_cadastre_2.pdf

image

Allègre de carte en cadastre. Partie 1.

La plus ancienne carte connue date de -2600. Les cartes des voies romaines sont fort détaillées, mais Allègre n'est sur aucune des routes majeures dont la Voie Bolène. Dès le VIIIe siècle les Portulans sont les plus anciennes cartes "modernes", mais principalement axées sur la navigation vers les nouveaux mondes. Allègre ne figure sur aucune de ces cartes...

Allègre, écrit Alegre, n'apparaît qu'au XVIIe siècle sur les cartes de Nicolas de Fer. Ensuite on retrouve Alegre sur les cartes de la "dynastie" des Cassini au XVIIIe s qui "réinventent" la méthode de cartographie par relèvement à l'échelle de la France de leur époque.

Mais déjà la cité des Tourzel dits d'Alegre a bien changé comme le montre un précieux schéma de 1750 que nous vous présentons ici.

Cette première partie d'une série de trois vous raconte l'épopée de la cartographie de la France, notre petit bourg n'en étant pas absent.
Pour en savoir plus, ouvrez ou téléchargez d'un clic le pdf. ci-dessous.

Bon voyage...


 de_carte_en_cadastre_1.pdf

image

Le TAU et la CROIX.

Nous vous parlions de l’Hôtel-Dieu d’Allègre, aujourd'hui maison de retraite. Nous vous y donnions l'intégrale d'un texte de 1616 de Christophe II marquis d'Allègre.
Voici un Tau et une Croix en haut de l’angle d’une maison rue Notre-Dame de l’Oratoire (losange 9 des Amis d'Allègre). Cette croix est celle des hospitaliers de Saint-Jean. Ce Tau est celui des hospitaliers Antonins.
Cette pierre de lave volcanique vient-elle d'un second établissement hospitalier à Allègre ?
Le seul indice pour en situer l'époque est la coexistence à Allègre d'Hospitaliers de Saint-Jean et de frères Antonins… Coexistence ? Fusion ?
Le document pdf ci-dessous vous emporte en 1721, sous Yves V. 


 croix_et_tau.pdf

image

1616. Christophe II et l Hospice d Alegre.

"Personnellement établi haut et puissant seigneur Christophe d’Alegre, seigneur et marquis d'Alegre, chevalier de l’ordre du roy, étant présent dans son château d’Alegre en Auvergne, ayant reconnu que l’hôtel Dieu de cette ville n’a aucun revenu pour l’entretien des pauvres qui journellement y entrent en grand nombre, ému de pitié, a promis et promet solemnellement sur les Saints Evangiles, de faire... C'est en ces mots (remis en français d'aujourd'hui) que commence la déclaration de 1616 par laquelle le marquis d'Allègre promet d'améliorer le sort des pauvres qui cherchent abri dans l'Hôtel-Dieu de ce début du XVIIe siècle.

Nous avons mis en scène deux personnages qui vous aideront à découvrir la vallée de Fonteline, ses étangs, les chemins par lesquels on accédait alors à Allègre, ses faubourgs et l'Hôtel-Dieu. Les travaux de René Bore nous y aident grandement.

Immergez-vous dans le XIIe siècle au sortir des terribles guerres civiles et de religion en ouvrant le pdf. ci-dessous.

Image ci-contre, l'Hôtel-Dieu du XIX e siècle photographié au début du XXe.



 hotel_dieu_et_fonteline..pdf

image

AMBROISIE DANGER !

Le long de nos routes de Velay, par exemple entre Allègre et Saint-Paulien, prospère une plante aux feuilles vert sombre découpées, l’Armoise. L'armoise commune est sans danger et sa sœur, l'absinthe, a aussi des atouts. Le problème est qu'elles servent de masque à une dangereuse intruse !
Depuis quelques années l'Ambroisie, hautement allergisante arrive en Haute-Loire.
L’imposture de l'Ambroisie est à la fois dangereuse pour les personnes fragiles, et bien maquillée car elle s’est parée des feuilles de l’armoise. Venue d'Amérique du Nord où les enfants développent très tôt des anticorps qui aident à supportera présence, elle arrive chez nous qui n'avons pas ces anticorps ! D'où de graves allergies évoluant en asthme.
Merci d'ouvrir le document pdf. ci-dessous pour compléter votre information et participer à la lutte contre l'Ambroisie.


 armoise_ambroisie.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12