image

LE CRESSON... de terre.

Le cresson de terre, ou cresson de jardin, est un légume méconnu.
On l'appelle Barbarée printanière, Cresson de jardin ou Cresson de terre, Herbe des charpentiers, Herbe de Saint-Julien, Julienne jaune, etc...
Le cresson de terre, ou cresson de jardin, est une bisannuelle rustique, à petites fleurs jaunes et feuilles vert foncé, luisantes et fermes, de saveur piquante.
Son nom viendrait de son goût piquant proche de celui du cresson de fontaine. Il a en effet une agréable saveur piquante légèrement poivrée. Il se consomme en salade, ou en potage velouté. Sa culture est très facile... et sa cueillette encore plus puisqu'on le rencontre en bord de fossés et de ruisseaux. C’est aussi une bisannuelle ornementale qui fleurit tôt dans le printemps.
Il ne faut pas le confondre avec le cresson de fontaine qui vit dans l'eau, ni avec le cresson alénois qui a de petites fleurs blanches et un goût âcre, ni avec le colza qui fleurit l'été…
En savoir plus ? Ouvrez le pdf. ci-dessous...


 cresson_de_terre.pdf

image

LE BOURGERON.

Le nom de cette veste courte en molesquine ou en grosse toile de coton a vieilli au point qu’on croirait le vêtement disparu.

Bien au contraire, il devient article à la mode prisé par les nouveaux ruraux, notamment en molesquine noire.

Balzac : « La blouse, le bourgeron, la veste de velours dominent.  »

Zola : « Il était là, au milieu des voitures des tripiers acculées aux trottoirs, dans la foule des hommes en bourgerons bleus et en tabliers blancs.  »

Le bourgeron était porté par les soldats à la caserne et l'est encore par les ouvriers. Chez les jeunes agriculteurs il est souvent remplacé par la salopette.

Vêtement essentiellement masculin, ni veston ni blouson, le bourgeron est aussi appelé coltin, « bleu » ou « bleu de chauffe ».
Photo ci-contre : Elie Dufour en bourgeron, avec son épouse et sa fille Marie.

Pour en savoir plus, ouvrez le pdf. ci-dessous.


 le_bourgeron.pdf

image

LE LOUP EN HAUTE-LOIRE...

On aimerait tant que les gens se comprennent. Du moins qu'ils essaient. Comment faire pour réunir les défenseurs du loup et les bergers autour d'un moyen terme ?
Le Loup est symbole de Liberté, le Berger symbole de Paix. Tous deux commencent à se trouver ensemble, mais c'est au milieu des troupeaux de brebis dévastées. Quand les écologistes défendent la vie sauvage, ce qui est bien et compréhensible, les bergers défendent la vie tout court. Celle de leurs élevages. Celle de leurs familles qui vivent des fruits de leur travail. La leur et celle de leurs troupeaux.
Il est commode de dire que dans les temps anciens Berger et Loup cohabitaient. Y'a qu'a revenir à ces temps-là. Les campagnes bruissaient de monde. De nos jours sans les agriculteurs-éleveurs les campagnes, vides, seraient impénétrables de ronces et d'herbes folles. La forêt s'est étendue, le terrain devenu favorable à la vie sauvage. La vie économique défavorable aux Paysans.
Pour en savoir plus, ouvrez le pdf. ci-dessous.


 loup.pdf

image

TSAPUSAIRE...

Qu'est-ce qu'un Tsapusaïre ?
Vous le savez si vous avez lu l'Eveil du 7 février 2015 et l'Eveil des 5et 6 avril. Du verbe "tsapusa" c'est l'homme qui coupe le bois. A la hache en forêt, ou dans son atelier quand il pratique la sculpture au couteau.
Alexis et Urbain Jammes, de La Vacheresse de Saugues, ont ainsi eu la primeur de l'Eveil, mais ils étaient déjà des célébrités locales, tout comme leur père avant eux !
Art populaire facile d'apprentissage, très peu coûteux, la sculpture au couteau est un art millénaire comme en témoigne la photo ci-contre du "faon à l'oiseau" (en os) vieux de 15 000 ans !
Et vous ? Elle ne vous inspire pas, la sculpture au couteau ? Attention aux doigts, toutefois, surtout pour les enfants ! Pour égaler Alexis et Urbain, il vous suffira de patience, de constance et de... quelques années ! Mais rassurez-vous, la satisfaction vient vite dès les premières réussites.
Pour en savoir plus sur la sculpture au couteau, lisez le document pdf. ci-dessous.


 tsapusaire.pdf

image

La Corne de Berger.

Corne, cornet, trompe ou olifant, sont des instruments anciens à embouchure, jadis fabriqués à partir d'une corne d'animal.
Ne pouvant émettre qu'un seul son, ils ne servent qu'à donner des signaux, annoncer une approche.
Au Moyen âge la corne était portée par le chef ou par un guetteur qui seuls avaient le droit de sonner.
Elle est un symbole de dignité, une marque de commandement.
Partout dans le Monde les bergers jouissaient de ce statut de meneur respecté.
Meneur des brebis qui sont sous sa houlette. Meneur d’hommes.
Seul le berger, outre le seigneur, ses guetteurs et capitaines, avait le droit de jouer de sa corne.
Une seule limite lui était posée :ne jouer de sa musique que lorsque ses bêtes étaient dehors.
Pour en savoir plus, merci de lire le pdf. ci-dessous.


 la_corne_du_berger.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9