image

COUPO SANTO. Autre symbole !

Au pied d'une petite coupe, deux figures féminines se font face.
Comme deux sœurs, l'une passe son bras droit autour du cou de l'autre qui lui fait un signe de concorde : la Catalogne et la Provence.
Le symbole est clair. Il rappelle l'unité culturelle et affective des régions occitanes, soulignée par les inscriptions gravées sur la coupe.
La Coupo Santo ou Copa Santa est une coupe en argent offerte par des écrivains et hommes politiques catalans aux félibres provençaux en 1867.
Les Catalans remerciaient ainsi les Provençaux, dont Frédéric Mistral, d'avoir accueilli et protégé Víctor Balaguer, homme politique et poète catalan exilé en Provence.
La Coupe Sainte a une haute valeur symbolique.
Elle est présentée une fois par an lors du banquet qui se tient à l'occasion du congrès du Félibrige, la Santo Estello, la Sainte-Estelle, la Sainte-Etoile, d'où le symbole de la croix à sept rais..
Le banquet se termine par la cansou de la Copa devenue hymne occitan.
Pour en savoir plus... Plongez dans le pdf. ci-contre.


 coupo_santo_2.pdf

image

SE CANTO. Symbole.

Se canto est considéré comme l'hymne des provinces Occitanes qui couvrent la façade méditerranéenne française, remontant jusqu’au Limousin.
Selon la région où on le chante, son nom se prononce Se Canta, Se Canto ou Si Canti. De même il existe de multiples variantes du texte tandis que le sens général est préservé.
La légende l'attribue au comte de Foix Gaston Phébus. La dame qu'il aimait aurait été contrainte à le quitter pour l'autre côté des Pyrénées, à moins qu’elle l'ait volontairement quitté…
« Montagnes des Pyrénées, abaissez-vous et plaines élevez-vous, écrit-il, de façon qu'il puisse apercevoir la Navarre et sa belle…
Chant à double sens : Pyrénées, abaissez-vous afin que les provinces occitanes se rejoignent. Là est le sens profond, éternel.
Son refrain dit, en occitan (phonétique) :
Sé canto qué canté
Canto pass per iew
Canto per ma mio
Qu'èz al len de iew
Le texte complet de Se Canto est dans le document pdf. ci-dessous.


 se_canto.pdf

image

Allègre de cartes... en POS et PLU. Partie 3.

Pensons à l'avenir, semble dire le début du XXe siècle. Arpentons chaque commune, vérifions chaque parcelle bâtie ou non constructible. Jusque-là les cartes et cadastres ne faisaient que rendre compte de l'état du Pays. Bâti, campagnes, cours d'eau, reliefs. Description complète, certes, mais seulement un état des lieux laissant l'avenir presque au hasard.

Le XXe siècle concocte un ensemble de documents qui permettront à chaque commune  d'imposer des règlements à chaque propriétaire : le Plan d'Occupation des Sols, le POS.

Quinze ans plus tard c'est la PLU qui prend le relais avec des préoccupations supplémentaires pour orienter l'avenir, développement durable inclus. Ajoutons des couches supplémentaires au niveau des communautés de communes et des régions avec le Schéma de Cohérence Territoriale, le SCOT qui élargit la vision d'avenir d'aménagement du territoire.

Allez, faites-vous plaisir en ouvrant le pdf. ci-dessous pour cette suite et fin des cartes, cadastres, plans d'occupation des sols... et images par satellites.


 de_carte_en_cadastre_3.pdf

image

Allègre de carte en cadastre. Partie 2.

Les Cassini ont réinventé le relèvement par visée et quelques mesures pour établir leurs cartes au XVIIIe siècle.
A la même époque que les plus jeunes Cassini, Napoléon lance le défi d'arpenter le pays pour établir un cadastre, ce qui est différent d'une carte. Par la même occasion il amorce le tracé des cartes d'état major qui indiquent les moindres chemins.
Ses buts ne sont pas exactement d'offrir aux randonneurs des sentiers de découverte touristique du pays... Napoléon a plutôt des visées fiscales et militaires ! Sous les deux Restaurations les cadastres vont conserver leurs objectifs et remplacer les Terriers en usage jusqu'alors.
Ces nouveaux outils servent le principe d'égalité portés pat la Révolution. Mais que d'obstacles en chemin. Découvrez-les en téléchargeant d'un clic le pdf. ci-dessous...


 de_carte_en_cadastre_2.pdf

image

Allègre de carte en cadastre. Partie 1.

La plus ancienne carte connue date de -2600. Les cartes des voies romaines sont fort détaillées, mais Allègre n'est sur aucune des routes majeures dont la Voie Bolène. Dès le VIIIe siècle les Portulans sont les plus anciennes cartes "modernes", mais principalement axées sur la navigation vers les nouveaux mondes. Allègre ne figure sur aucune de ces cartes...

Allègre, écrit Alegre, n'apparaît qu'au XVIIe siècle sur les cartes de Nicolas de Fer. Ensuite on retrouve Alegre sur les cartes de la "dynastie" des Cassini au XVIIIe s qui "réinventent" la méthode de cartographie par relèvement à l'échelle de la France de leur époque.

Mais déjà la cité des Tourzel dits d'Alegre a bien changé comme le montre un précieux schéma de 1750 que nous vous présentons ici.

Cette première partie d'une série de trois vous raconte l'épopée de la cartographie de la France, notre petit bourg n'en étant pas absent.
Pour en savoir plus, ouvrez ou téléchargez d'un clic le pdf. ci-dessous.

Bon voyage...


 de_carte_en_cadastre_1.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12