image

Le Pierrou

On rencontrait souvent Pierre dans les rues vieilles de l'ancien faubourg d'Allègre et même "au château" où il venait blaguer avec René Michon.
Il était d'une modeste famille de fermiers Présaillous, au sein d'une vaste fratrie de 11 enfants.
Âpre métier... Pour compléter les modestes revenus de la ferme, Pierre travaillait à la carrière.
Il tapait volontiers le carton avec ses copains, petits fermiers, comme lui. La solidarité n'était pas un vain mot.
La fratrie s'est faite de moins en moins nombreuse. Le Pierrou s'est débrouillé. Pas commode quand on ne sait pas écrire...
Passé 90 ans il a fallu entrer à la maison de retraite.
Une chute. Des accidents de santé. La marche devenue difficile.
Pierrou est décédé le mercredi 28 mars à 92 ans.
Vous lirez son parcours dans le pdf ci-contre.


 pierre_soleilhac.pdf

image

Seguin de Badefol.

Quelle destinée que celle de ce cadet d'une solide famille gasconne pendant les Guerres de Cent Ans.
Sur une rive de la Dordogne, le château des Gontaut-Badefol, éventuellement française. et sur l'autre rive, la terre anglaise. D'une poussée de barque on change de couronne. Son père, ses frères... et lui, l'ont fait, dans un sens, et en sens inverse.
Et comme un cadet de maison de chevalerie n'a guère d'avenir au château paternel que recevra l'aîné, il faut partir à l'aventure ! Seguin profite de la longue trève de 1361. Il lève une troupe de 3000 hommes de toutes origines. Il lui donne le nom de sa propre mère, envahit Brioude, pille l'Auvergne et le Velay... et bat les troupes royales sur la Saône.
Dans le document pdf ci-dessous, lisez son portrait en marge des chapitres sur l'histoire d'Allègre au Moyen-Âge.
Ci-contre une vue de Badefols d'Ans.


 seguin_de_badefol.pdf

image

Hélène comtesse d'Hunolstein.

Cette Hélène là est bien une descendante d'Yves V !
Oh certes, elle n'est pas une fille d'un de "nos Yves" les plus connus, ici à Allègre. Certes...
Hélène est une fille d'Yves marquis de Sourches et de Tourzel et d'Augustine de Pons mariés en 1796.
Son Père était fils de Louis François et petit fils de Louis du Bouchet marquis de Sourches, sgr de Tourzel et comte de Montsoreau, descendants d'Yves V par Marguerite Henriette petite fille du marquis d'Allègre.
Elle est soeur d'Olivier duc de Tourzel, d'Augustine duchesse d'Escars, et de Léonie duchesse de Lorge.
La belle ascension des Tourzel et l'accroissement de leurs terres par achats ou par mariages est finie. Ce sont désormais les familles collatérales qui vont accroître leurs possessions.
Hélène a reçu les terres de Tourzel et de Saint Cirgues. Nous voilà retournés aux fiefs d'origine des Tourzel, dans l'actuel Puy de Dôme.
Hélène épousera Henri Vogt comte d'Hunolstein, et c'est dans leur château de Saint-Cirgues sur Couze (photo ci contre) que le couple va s'installer. Au-dessus de la porte du château, hélas incendié vers 1980, un "double H" m'a interpellé... fait rêver... et donné l'envie de vous reconter hélène.
Voyez le document pdf ci dessous... et, comme souvent, merci de patienter les quelques secondes de son ouverture


 helene_comtesse_d_hunolstein.pdf

image

Yves IV, itinéraire d'un enfant gâté...

Cet article est un complément, une variante de l'article sur Yves IV dans la rubrique "Histoire-1122 à 1698"
Yves IV est fils d'Antoine, petit fils de Gabriel, neveu d'Yves III qui l'a adopté et dont il hérite de la baronnie d'Allègre et autres charges en Normandie, Ile de France et Auvergne.
Malmené dans sa prime jeunesse, lèsé très certainement, "enfant gâté" définitivement, cet Yves, voyou et tricheur, déroule son existence mouvementée dans l'une des pires époques du royaume et de la maison des Tourzel d'Allègre, celle des guerres civiles et de religion du XVIe s.
Sa courte vie est protégée par sa soeur aînée Anne d'Alegre, comtesse de Laval, maréchale de Fervacques, bonne protestante comme une partie des Tourzel dits d'Alegre.
Il n'a guère vécu à Allègre. Son fief nominal était Meilhaud. Il trouvera la mort à Issoire aux côtés d'une dame à peine moins célèbre que sa fille...
Lisez sa trajectoire dans le document pdf ci-dessous. Merci de patienter pendant l'ouverture de ce pdf illustré et un peu lourd.
Ci-contre, son portrait au cabinet des estampes des Archives Nationales.
 


 yves_iv_pendant_les_guerres_de_la_ligue.pdf

image

La triste fin de Jean d'Armagnac...

Issue des anciens ducs de Gascogne, la maison d'Armagnac est l'une des toutes premières du royaume au moment des Guerres de Cent-Ans.
Les seigneurs d'Armagnac se voient privés d'une grande partie de leurs places fortes du quart Sud-Ouest de "la France" dont Jean duc de Berry s'est vu apanagé.
Ce frère du dauphin Charles, futur Charles V, fera bénéficier « sa belle famille » de places demeurées libres.
Ainsi Jean puis son frère cadet Bernard, percevront-ils les revenus du château et de la ville d'Allègre, d'autant que la succession d'Armand IV, mort en 1361, s'étire en longueur.
Voici Jean parti guerroyer en Piémont, laissant Allègre sous la garde de Bernard...
Lisez son aventure dans le document pdf ci-dessous.


 armagnac_allegre.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10