image

En haut de la Place

Pavillon de la Comtesse.
Cette maison néo gothique, au toit d'ardoises et aux chiens assis pointus, fut bâtie au 19e s contre La Baronnie par la famille Morel de la Colombe d'Apchier, belle famille et cousins des Grellet.
Hôtel des Grellet.
Au 3 rue du Château fut l'hôtel des Grellet. Lui aussi bâti vers 1435, par la famille Grellet, il resta à la branche cadette quand la branche aînée s'installa à la Baronnie. Sa façade avançait bien plus sur la place du Marchédial. Elle fut « rabotée » rudement pour faciliter le passage...

image

Hôtel d'Artasse.

A la droite de l'hôtel de Bar, l'hôtel d'Artasse, fondé à la même époque, conserve sa porte avec un linteau en accolade. A la place de l'escalier extérieur était une tour d'escalier. Les chevaliers d'Artasse, comme ceux de la Clède et de Bar furent des plus anciens vassaux des d'Alègre, chevaliers puis barons, qui s'imposèrent localement. Peut-être des fluctuations de fortunes dues aux guerres ou aux Croisades ?

image

Hôtel de Bar.

En face, cet hôtel particulier classé avec sa tour d'escalier en façade est l'hôtel fondé en 1435 par Lancelot de Bar. Initialement chaque hôtel, précédé de sa cour d'honneur, servit à abriter les familles dont les maisons fortes avaient été brûlées et pillées lors des Guerres de Cent ans. Le droit leur fut accordé de se clore dans la première enceinte du château. Les familles dont les terres étaient au Sud d'allègre bâtirent leur hôtel près de la porte Sud (Portail neuf dit Porte de Monsieur), et de même au Nord. L'écu que les Amis d'Allègre ont apposé là est l'écu le la maison originelle de Bar. La famille se recomposa tant qu'un autre écu fut créé bien plus tard, pour « ramasser » le tout, comme on dit en patois d'ici...

image

"La baronnie".

Photo... De l'angle des maisons en bas à gauche, vous pourrez photographier à la fois la Place du Marchédial et « La Potence », vestiges étonnants du donjon féodal.
Désigné par sa terrasse faite au 19e s, voici l'hôtel particulier fondé en 1435 par Jean de La Clède, puis occupé par les Grellet de la Deyte faits barons (du Saint Empire Germanique), par mariage, au 19e s.
Un amusant contrepied fait représenter phonétiquement le nom « de la Clède » par cet écu portant une « clé antique" d'azur alors qu'en patois occitan local « la cléda » (on prononce cléd ) n'est pas une clé mais... une barrière ! C'était le péage que cette famille détenait au nom du seigneur sur la Borne en-dessous d'Allègre. Le gué existe toujours.

image

L'Orant de Saint Yves

Au-dessus de la porte actuelle de l'hôtel des Mozac, voyez cette statuette mutilée.
C'est un « orant », personnage en habit religieux, à genoux, en prière les mains jointes sur la poitrine. En lave grise, il fit partie de la chapelle castrale Saint Yves avant de figurer sur la chapelle Notre Dame de l'Oratoire... et d'être intégré dans la maçonnerie de l'arrière de cette maison...
Les Amis d'Allègre l'ont placé là de façon que chacun puisse lui accorder un regard. Patrimoine commun à tous !
Retrouvez l'Orant, et lisez son histoire dans la rubrique "Petit Patrimoine", avec texte en pdf.
 

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14