Le site castral de Baury-La Potence.

Regarder La Potence sur son neck volcanique, dominant Allègre et, à ses pieds, un espace aujourd'hui sans destination particulière, ne donne pas une idée précise des évolutions que ce site castral du volcan de Baury a subies.
A cet endroit fut construite la partie sommitale du château de Morinot de Tourzel à partir de 1393, peut-être par-dessus le vieux château des d'Alegre.
Les charpentes et toitures de ce château brûlèrent en 1698. Pendant deux générations les descendants d'Yves V essayèrent de réparer les dégâts. En vain.
Marie-Emmanuelle, fille d'Yves V, et son fils Yves-Marie construisirent un nouveau château formant un U avec l'ancien château, la chapelle Saint-Yves, des jardins et des communs. Cet intéressant ensemble, plus bas, abrité des vents, viable, fut détruit au XIXe siècle pour de pitoyables raisons...
Pour en savoir plus et suivre l'évolution de cette partie haute d'Allègre, merci de lire le document pdf. ci-dessous. Ci-contre, un dessin de 1750 ("nettoyé" en 2015) de cette zone.


 site_castral_baury.pdf

Sceaux et écus. 6. Liste des documents sources.

Voici, dans le document pdf. ci-dessous, la liste des sceaux, écus et portraits produits dans les volets précédents de cette étude, et les sources qui ont permis de l'étayer. Internet y ayant sa place, notamment par les généalogies mises en ligne, à condition de les vérifier et recouper.
Les armoriaux et collections de sceaux cités ici semblent nombreux et suffisants. Il n'en est rien. Il y a plus à découvrir que ce qui est connu. J'ai pu photographier les sceaux de la collection Clairambault aux Archives Nationales, mais il en existe tout autant connus mais ni photographiés, ni décrits, ni dessinés.
Cette liste des documents-sources aidera toute personne qui voudra approfondir l'histoire des d'Alegre et des Tourzel.
Elle offre des raccourcis pour aller plus loin plus vite. Il y a encore mille détails à vérifier, creuser, découvrir. Beaucoup de découvertes à faire pour enfin mieux connaître les premiers d'Alegre, les vrais. Pour éclairer Bertrand de Tourzel seigneur de Busset;  le vrai rôle d'Yves II à Ravenne; Gabriel en Normandie, la carrière d'Yves V et son rôle trouble en Bretagne au cours de l'affaire de Cellamare; la duchesse de Tourzel et ses filles pendant le Révolution. Etc...
Aux jeunes de prendre la parole et de continuer ce travail. A vous de jouer !


 sceaux_ecus_6_sources.pdf

Sceaux et écus. 5. Les Tourzel seigneurs de Viverols.

1530. Christophe épouse Madeleine Le Loup dame de Beauvoir, fille de Blain Le Loup seigneur de Beauvoir et de Paule du Puy.
Par ce mariage, ce fils d'Yves II reçoit en dot les terres de son épouse et s'intitule seigneur de Beauvoir. Il sera, selon l'expression en usage en généalogie, tige de la branche des seigneurs de Viverols et Beauvoir, qui possèderont aussi Baffie et Saint-Marcel en Forez.
Voyez dans le pdf. ci-dessous les écus et sceaux connus de cette maison cadette.
Les seigneurs de Viverols et Beauvoir feront de belles alliances avec les Motier de La Fayette, Capony, Chauvigny du Blot seigneurs de Vivier, Beaucaire, Rollat, Montboissier-Beaufort-Canillac (deux fois), Montmartin, Tournon (pour la seconde fois), d'Estaing, Ligondez, Sainte-Hermine.
Si le nom des seigneurs de Tourzel s'éteint par la mort d'Olivier dit duc de Tourzel, celui des d'Alegre (Tourzel d'Allègre dits d'Alegre) s'éteint par Charles-Godefroy en 1756.


 sceaux_ecus_5_viverols.pdf

Sceaux et écus. 4. Les Tourzel après Yves V.

De Morinot à Yves V, les aînés des Tourzel étaient détenteurs des droits sur la baronnie, puis sur le marquisat d'Allègre.

Leurs cadets, comme dans la plupart des familles nobles ou bourgeoises de l'ancien régime, s'installaient sur d'autres terres. Par mariage la plupart du temps, sur les terres de leur épouse acquises par dot. Ou en bénéficiant par héritage des droits sur les fiefs secondaires liés à Allègre : Saint-Just (Bellevue-la-Montagne), Meilhaud, ou les autres fiefs des Tourzel dits d'Alegre en Normandie, Picardie et région parisienne.

Les filles vont être nombreuses dans les descendances après Yves V. Aussi ces descendants vont-ils prendre d'autres noms. Ceux de leurs époux. Mais par elles le sang des Tourzel coulera bien dans les veines de leurs enfants... et y coule encore de nos jours !Ci-contre le sceau de la maison d'Hunosltein.

Tout comme le sang des d'Alegre première maison, d'ailleurs !

En ouvrant le pdf. ci-dessous, faites la connaissance des grandes familles auxquelles les Tourzel dits d'Alegre vont s'allier, du XVIIIe siècle à nos jours.


 sceaux_ecus_4.pdf

Sceaux et écus. 3. Les Tourzel d'Allègre.

Les voici installés à Allègre, ces chevaliers de Tourzel. Ils n'ont pas le moindre lien du sang avec les chevaliers et barons d'Alegre première maison... C'est Jean de France titré duc de Berry, frère de Charles V, roi de France, qui leur ouvre nos portes après s'être lui-même titré baron d'Allègre de 1365 à 1385. Facile ensuite d'acquérir peu à peu les autres droits sur notre baronnie. Certains de ces droits étaient légalement détenus par les successeurs des d'Alegre... D'autres conférés à titre de compensation ou de butin pendant les guerres de 100 Ans alors en cours...

L'ancienne maison des d'Alegre existe encore et aura des descendants...

Cela n'empêche nullement les Tourzel de "relever" leur nom. Bientôt ils se diront Tourzel barons puis marquis, puis vicomtes et même comtes d'Allègre. Passe encore... Mais le là à s'intituler Tourzel seigneurs d'Allègre, dits "d'Alegre"...

Eh bien oui ! C'est courant en ces temps... et ça s'appelle spoliation ! Il y en a mille autres qu'on me pardonnera de ne point nommer...!

Pour savoir plus sur cette époque épique qui va du XVe au XVIIIe s, lisez le pdf. ci-dessous. Image ci-contre : trois des plus anciens sceaux authentiques des Tourzel d'Allègre dans la collection Clairambault. Photo perso.


 sceaux_ecus_3.pdf

   1  2  3  4  5  6  7