image

La Fête au Moyen Age Michel Crohas 18-08-2017

Notre président Michel Crohas a présenté une conférence sur le thème de "La Fête au Moyen Age" pendant les fêtes médiévales d'Allègre, les 22 et 23 juillet 2017. Vous trouverez sa présentation dans le fichier pdf ci-joint.
JPD
Photo ci-contre: Michel Crohas lors de la présentation de sa conférence


 fete_m_age_03.pdf

image

Yves V. 1ère partie : sa carrière militaire.

En seulement deux générations les seigneurs d'Allègre passent des affres des guerres civiles et de religion du XVIe s, aux règnes les plus longs que sont ceux de Louis XIV (1638, 1643-1715) et Louis XV (1710, 1715-1774).
Un grand saut de la Renaissance à la « Période Classique » en traversant le Siècle des Lumières.
Saint-Simon, chroniqueur plus brillant qu'objectif, nous laisse ignorer assez peu de choses sur Yves V à la guerre, et sur sa famille aux fantaisies et vanités de la cour.
Les documents sur le maréchal d'Alegre et les siens sont si nombreux que nous voyagerons quelques temps en la compagnie d'Yves V marquis d'Allègre, de son épouse et de leurs filles.
Nous changerons de rubrique en sa compagnie.
La première partie de l'histoire des d'Alegre va de 1122 à 1698 : de la première date à laquelle la « maison originelle » nous est connue, jusqu'à l'incendie du château d'Allègre.
La seconde partie va de l'incendie du château jusqu'à nos jours.
Nous n'attendrons pas tout à fait 1698 pour changer de rubrique.
1698 est ici considéré comme symbole.
Merci de lire la carrière militaire d'Yves V d'Alegre dans le pdf ci-dessous.
Ci-contre, le château d'Heidelberg, où Yves IV fut otage, et au siège duquel participa Yves V.


 yves_v_1_carriere_militaire.pdf

image

Passant du XVIe au XVIIe siècle. . .

Gabriel fut le symbole d'un « Âge d'Or » hérité d'Yves II.
On ne s'étonnera peut-être pas en apprenant que ses cinq fils (François, Gilbert, Yves III, Christophe et Antoine), puis ses neuf petits enfants (peut-être treize), se sont entredéchirés pour tirer le meilleur « du partage » !
Rien de si surprenant...?
A ceci près que cela se déroule entre belles-familles Vellaves et Normandes ou Picardes, catholiques et réformées, sur fond de guerres civiles et de religions, et de prolifération des duels assassins.
Selon Brantôme les assassinats et les duels se sont multipliés, car les armes de poing, légères, discrètes et faciles à manier, fines épées et dagues traîtresses, ont remplacé les lourdes armes médiévales des tournois et joutes. Les armes à feu sont portables. L'esprit chevaleresque disparaît.
Voici la troisième génération après Gabriel, au seuil du XVIIe siècle. Louis XIV, Yves V et le Siècle des Lumières pointent déjà. Les mariages rapprochent peu à peu les Tourzel d'Allègre du rang des ministres.
Et si, comme Icare, nos seigneurs d'Allègre allaient se brûler les ailes ?
Lisez le pdf ci-dessous...
Image ci-contre Jean Baptiste Colbert, marquis de Seigneley, qui va... mais lisez la suite...


 du_16e_au_17e_s.pdf

image

XVIe s. 3 : Les enfants d'Antoine.

Antoine, baron de Meilhaud, est mort à 43 ans en 1573, et son épouse Françoise de Mailly en 1574. Leurs quatre enfants, Yves (IV), Isabelle, Angélique et Jeanne, sont encore mineurs.
Yves III, frère aîné d'Antoine, leur oncle, se fait aussitôt nommer comme leur tuteur.
En 1576 Yves III adopte le futur Yves IV.
Mais Christophe, cadet d'Yves III et aîné d'Antoine, est encore en vie, ce que nous vous avons raconté dans « Le 16e siècle. 2 : Les enfants de Christophe »...
Le XVIe s continue avec la suite des guerres civiles et de religion, et les intrigues pour prendre le trône de France.
Il continue de même pour les enfants d'Antoine : on se déchire entre frères, soeurs et cousins : Yves IV adopté par Yves III ; Isabelle, Angélique et Jeanne, sous la tutelle d'Yves III.
Le tout est si entremêlé que nous avons subdivisé ces récits sur les d'Alegre au 16e siècle...
Faites la connaissance des enfants d'Antoine dans le pdf ci-dessous.
Ci-contre, le château de Meilhaud, une sorte "d'anti-Allègre"...!


 16e_siecle_3e_partie.pdf

image

XVIe s. 2 : les enfants de Christophe.

Leur père Antoine mort en 1573, leur mère Françoise de Mailly morte en 1574, les quatre enfants de cette union, Yves, Isabelle, Angélique et Jeanne, sont encore mineurs.
Yves III, frère aîné d'Antoine, leur oncle se fait aussitôt nommer tuteur.
Mais Christophe, cadet d'Yves III et aîné d'Antoine, est encore en vie...
Le royaume voit la suite des guerres civiles et de religion, et les intrigues pour prendre le trône de France.
Pour les d'Alegre, on se déchire entre frères, soeurs et cousins avec les enfants de Christophe : Christophe II, Anne, Marie, Madeleine, Marguerite.
Et aussi avec les enfants d'Antoine : Yves IV adopté par Yves III. Isabelle, Angélique et Jeanne, sous la tutelle d'Yves III. Ce que nous verrons dans la suite « 16e siècle-3. Les enfants d'Antoine ».
Nous avons subdivisé ces récits sur les d'Alegre au 16e siècle pour tenter de clarifier ce mélange épouvantable...
L'héritage de Gabriel, père entre autres fils, d'Yves III, de Christophe et d'Antoine, est des plus appétissants !
Les d'Alegre sont à la tête de belles terres en Auvergne autour d'Allègre fait marquisat et de Saint-Just (Bellevue la Montagne), et autour de Tourzel, Champeix, Meilhaud, Cordès ; en Normandie autour de Blainville ; en Picardie autour de Mailly, Oissery, etc. Sans oublier Laval, en Mayenne... Les fiefs Normands et Picards touchent la région parisienne telle qu'on la conçoit aujourd'hui, avec Ivry notamment. Ils ont des hôtels particuliers et des châteaux dans toutes ces régions, ainsi qu'au Puy en Velay, Clermont et Paris. Ils gouvernent à divers titres des villes et des châteaux à Issoire, Gisors, Rouen et Caen.
On perdrait son calme pour moins que ça... et de fait ils le perdent !
Voyons cela, dans le pdf ci-dessous,  individu par individu.
Ci-contre la chapelle Notre Dame de l'Oratoire édifiée et décorée en l'honneur de Christophe II.


 16e_siecle_2e_partie..pdf

 1  2  3  4  5  6  7  8  9